NL
FR

Bruxelles

Aujourd'hui
  • 11°
  • 100%
  • O 16km/h
La météo à 10 jours

Choisissez votre signe

  • belier
  • taureau
  • gemeaux
  • cancer
  • lion
  • vierge
  • balance
  • scorpion
  • sagittaire
  • capricorne
  • verseau
  • poissons

Lombaerts "Le Zenit m'a promis de me laisser partir cet été"

Nicolas Lombaerts est en Belgique avec le Zenit pour préparer le match contre le RSC Anderlecht. Néanmoins, dans une interview accordée à la télé russe, le défenseur belge a surtout parlé de transfert.

Nicolas Lombaerts fait partie du groupe de joueurs du Zenit qui prépare depuis vendredi à Tubize le match aller de 1/16 ème de finale de l'Europa League contre le RSC Anderlecht. Mais le défenseur belge est loin d'être assuré d'obtenir une place dans le onze de Mircea Lucescu, d'autant que le Zenit a recruté cet hiver Branislav Ivanovic (Chelsea).

La concurrence est rude dans le club de Gazprom et Nicolas Lombaerts, âgé de 31 ans, veut du temps de jeu pour pouvoir postuler à nouveau une place chez les Diables. Aussi, il parle ouvertement depuis des mois de quitter St-Petersbourg. Cet hiver, selon ses dires, il aurait pu signer à Ostende, à Anderlecht et au Besiktas, mais le Zenit a refusé de le laisser partir pour une indemnité de transfert soldée.

Cependant, toujours d'après Lombaerts, la direction du club de Gazprom, ainsi que son coach lui auraient promis que cet été ils ne lui mettraient plus de bâtons dans les roues. "L'entraîneur principal, le président du club et le directeur général m'ont promis qu'ils me laisseraient partir cet été en Europe. Je crois qu'ils tiendront parole" a expliqué l'ex-défenseur de Gand à la chaîne russe Match TV en ajoutant par ailleurs qu'il était prêt à jouer pour un salaire bien moindre que celui qu'il touchait actuellement en Russie.

Enfin, lors de cette même interview, il s'est également livré à une charge en règle contre l'évolution du foot business actuel. "Grâce à la FIFA, les agents n'ont plus besoin de licence. Aujourd'hui, ce business est devenu une jungle. De nombreux clubs ne travaillent plus qu'avec certains agents. Et si vous refusez de collaborer avec ces agents, vous n'entrez pas en ligne de compte. Cela crée un véritable bordel" a encore ajouté Nicolas Lombaerts.

(Dupk/Picture : Belga)

Cet article me rend ...

  • 0
  • 0
  • 1
  • 0
  • 1

Dossiers