Naples et Sarri, divorce en vue? © photo news

Sauf invraissemblable retournement de situation, Naples ne sera pas champion d'Italie. Longtemps cette saison, les Partenopei ont paru en mesure de mettre un terme à l'hégémonie de la Juve, mais la Vecchia Signora a émergé dans la dernière ligne droite du championnat. Du coup, le président du Napoli évoque ouvertement déjà la question de la succession de Maurizio Sarri, le coach des Azzurrri.


Après la victoire de la Juve contre Bologne, la Vecchia Signora compte désormais 7 points d'avance sur Naples qui doit cependant encore jouer ce dimanche contre Torino. Mais même si les Partenopei devaient s'imposer, ils accuseraient encore toujours 4 points de retard sur les Bianconeri et ce à deux journées de la fin du championnat. Autant dire que la course au Scudetto est pliée.

Au grand dam d'Aurelio De Laurentiis, le président du Napoli qui dans le quotidien Il Mattino a exprimé quelques critiques envers Maurizio Sarri, le coach qui a pourtant refait de son équipe une belle machine à jouer.

En gros, le propriétaire du club reproche à son allenatore de n'avoir pas suffisamment durant la saison fait tourner son effectif, ce qui expliquerait le manque de fraîcheur des Napolitains dans la dernière ligne droite du championnat. Mais plus étonnant encore, De Laurentiis évoque déjà ouvertement la question d'une éventuelle succession de Sarri.

"Il y a tant d'entraîneurs disponibles et le Napoli est une équipe très attractive. Ces neuf dernières années de qualification européenne, nous ont permis de nous faire aimer" assène le président des Napolitani dans des propos relayés cette fois par le Corriere dello Sport.

Puis de citer des noms : "Giampaolo (ndlr. coach de la Sampdoria) est proche du football de Sarri, Inzaghi (NDLR. coach de Venise) c'est un novateur, Semplici (ndlr. coach de la SPAL) réalise ce qu'a fait Sarri dans le passé". Sans écarter par ailleurs la candidature éventuelle de son ami Antonio Conte, voire de Carlo Ancelotti.

(Dupk/Picture : Photo News)