Abramovich et Chelsea, stop ou encore? © photo news

Roman Abramovich a eu ces derniers mois des problèmes administratifs qui l'ont incité à prendre la nationalité israélienne et à s'installer dans l'Etat hébreux. Dans certains médias russes, on évoque un désengagement possible du milliardaire russe de Chelsea.


Chelsea est peut-être à un tournant de son histoire. Non seulement d'un point de vue sportif avec un changement probable d'entraîneur et quelques départs de stars emblématiques (Hazard, Courtois), mais aussi d'un point de vue extra-sportif en raison de certains déboires rencontrés récemment par Roman Abramovich en Grande-Bretagne. Le milliardaire russe n'a pas obtenu le renouvellement de son visa, ce qui l'a poussé à prendre la nationalité et un passeport israélien qui lui permettent d'aller dans la City sans visa et sans permis de travail.

Mais cette péripétie administrative qui apparait de prime abord anodine a déjà eu deux conséquences non négligeables : la première, c'est que le magnat russo-israélien s'est officiellement installé en Israel et la seconde, c'est qu'il a reporté sine die ses projets de rénovation de Stamford Bridge.

Le communiqué publié jeudi passé par le club londonien est très clair : "Le Chelsea Football Club annonce aujourd'hui qu'il a suspendu son nouveau projet de stade (...) La décision a été prise en raison du climat d'investissement défavorable actuellement".

Bref, le Chelsea FC apparait vraiment à la croisée des chemins. 

(Dupk/Picture : Photo News)