11 transferts ayant suscité la polémique

Lors de chaque mercato, on assiste à la concrétisation de très nombreux transferts, mais certains marquent les esprits plus que d'autres. Il est souvent question de sommes exorbitantes, voire de « transfert du siècle ». Il arrive également qu'un joueur soit considéré comme un traître pour être passé dans les rangs de l'ennemi. Quoi qu'il en soit, un transfert laisse rarement les supporters indifférents. Nous en avons sélectionné onze parmi les plus controversés.

Emmanuel Adebayor

Emmanuel Adebayor © EPA


Malgré son penchant à changer de club comme de chemise, le Togolais semblait parfaitement heureux lorsqu'il évoluait à Arsenal. Jusqu'à ce qu'il succombe à l'offre mirobolante de Manchester City après trois ans et demi de bons et loyaux services sous le maillot des « Gunners ». Les fans d'Arsenal n'apprécièrent guère ce transfert. On les comprend d'autant mieux que, après avoir scoré contre ses anciennes couleurs, « Manny » traversa tout le terrain pour s'en aller célébrer son but devant le kop des supporters des « Canonniers ». Rappelons pour l'anecdote qu'en 2011, Adebayor avait rejoint les rangs de Tottenham, le grand ennemi d'Arsenal.


Steven Defour

Steven Defour © Belga


Le roi des transferts insolites. En 2006, afin de forcer son transfert vers l'Ajax Amsterdam, Defour menaça de recourir à la loi de 1978 pour rompre son contrat avec Genk, avant de rejoindre finalement le Standard de Liège. Sous le maillot des « Rouches », il s'imposa d'emblée comme titulaire et revêtit le brassard de capitaine au bout d'une saison à peine. Après une parenthèse portugaise inégale, Defour endossa la vareuse mauve du Sporting d'Anderlecht. Profondément choqués, les supporters du Standard lui réservèrent un accueil d'un goût douteux lors du « Classico », brandissant une banderole qui représentait un homme masqué tenant une machette ensanglantée dans la main droite et la tête du « traître » dans l'autre, avec la mention « Red or Dead » (« Rouge ou Mort »).


Luis Figo

Luis Figo © EPA


La star portugaise a fait les beaux jours du FC Barcelone pendant cinq ans, avant de rejoindre en 2000 l'ennemi juré, à savoir le Real Madrid. Pour son retour en terre catalane à l'occasion d'un classico, l'ex-chouchou des aficionados « Blaugrana » fut accueilli par des lazzis et des quolibets et dut même subir un jet de tête de porc au moment de tirer un corner. Ce qui n'empêcha pas le Portugais de remporter par la suite la Ligue des Champions avec les « Galactiques ».


Sol Campbell

Sol Campbell © EPA


Formé à Tottenham, Sol Campbell fut pendant neuf ans titulaire à part entière des « Spurs ». Mais en 2001, il fut décrété « persona non grata » par des supporters furieux qu'il ait accepté de porter le maillot du grand rival du nord de Londres, en l'occurrence Arsenal. Rancuniers, les fans de Tottenham le surnommèrent « Judas », lui réservant un accueil particulier à chacune de ses apparitions à White Hart Lane.


Mario Götze

Mario Götze © EPA


Formé dès son plus jeune âge au Borussia Dortmund, le prodige Mario Götze évolua en équipe première de 2009 à 2013. Après avoir menacé à diverses reprises l'hégémonie du Bayern Munich sous l'impulsion de l'entraîneur Jürgen Klopp, Götze étonna tout le monde en acceptant de rejoindre le club bavarois en 2013. Une expérience peu concluante, le milieu offensif ne parvenant jamais à s'imposer en terre bavaroise. Son retour dans son club d'origine fut officialisé à l'été 2016.


Gonzalo Higuain

Gonzalo Higuain © Belga


Malgré de bons résultats avec le Real Madrid, l'Argentin ne parvint jamais à faire l'unanimité dans la capitale espagnole. En 2013, il accepta la main tendue par le SSC Napoli dont il devint l'attaquant vedette. En dépit de la relation privilégiée qu'il entretenait avec les tifosi napolitains et des appels du pied du championnat anglais, « El Pipita » a rejoint l'été dernier la Juve, l'ennemi juré du Napoli. Un transfert de 90 millions d'euros qui restera longtemps en travers de la gorge des supporters napolitains.


Carlos Tevez

Carlos Tevez © EPA


Après l'avoir attiré grâce à un montage suspect, le club de West Ham United prêta l'Argentin en 2007 pour deux saisons à Manchester United. Incapable de s'imposer à Old Trafford, Tevez fut recruté en 2009 par les voisins et rivaux de Manchester City. À l'époque, un panneau publicitaire déclencha l'ire des supporters de ManU. Sur un fond bleu ciel (les couleurs des « Citizens »), on apercevait Tevez les bras ouverts, arborant un sourire radieux sous la mention « Welcome to Manchester ».


Fernando Torres

Fernando Torres © EPA


Après avoir défendu avec brio les couleurs de l'Atlético Madrid pendant sept ans, Torres fut transféré à Liverpool lors du mercato d'été 2007. À Anfield, « El Nino » s'affirma comme l'un des meilleurs attaquants de la planète, sans pour autant remporter le moindre titre. En janvier 2011, Torres quitte Liverpool pour Chelsea, un transfert mal digéré par les supporters des « Reds ». Malgré un palmarès plus étoffé sous le maillot des « Blues », il ne parvint jamais à retrouver son meilleur niveau, son instinct de buteur semblant être resté en rade sur les bords de la Mercey.


Adrien Trebel

Adrien Trebel © Belga


Lorsqu'il évoluait au Standard de Liège, le Français était le chouchou du public. Dépossédé du brassard de capitaine par l'entraîneur Aleksander Jankovic, Trebel entama une partie de bras de fer avec sa direction, allant jusqu'à boycotter le stage hivernal des « Rouches » en Espagne. Déterminé à quitter Sclessin, Trebel était annoncé à Gand lorsque se produisit un énorme coup de théâtre : le milieu de terrain signa in extremis pour le Sporting d'Anderlecht, au grand dam des supporters des « Buffalos ».


Jelle Van Damme

Jelle Van Damme © Belga


Après des aventures mitigées au Werder Bremen et à Southampton, Jelle Van Damme comptait bien relancer sa carrière en rejoignant Anderlecht en 2006. Quatre saisons plus tard, Jelle quittait les Mauves pour poser ses valises à Wolverhampton. Très vite, il manifesta le souhait de revenir en Belgique et déclara publiquement sa flamme au Sporting d'Anderlecht, son « club de cœur ». Ce qui ne l'empêcha pas de signer au Standard, ni de revêtir le brassard de capitaine dès sa première participation sous le maillot des « Rouches ».


Robin Van Persie

Robin Van Persie © EPA


Figure emblématique des « Gunners », le Néerlandais défendit les couleurs du club londonien pendant huit ans. Privé de trophées, il rejoignit Manchester United en 2012, au grand dam des supporters d'Arsenal. À Old Trafford, l'attaquant néerlandais réalisa son rêve : gagner la Premier League.


News

Plus de news

La meilleure offre de Sports est sur Proximus TV

Dossiers

Plus de dossiers
Top