Ces 11 footballeurs affichent une croyance particulière

Les joueurs de foot sont souvent dépeints comme des êtres superficiels tout juste capables de taper dans un ballon et jouer à la PlayStation. Cependant, un certain nombre d'entre eux font exception à cette règle en cherchant un sens à leur vie dans la foi ou toute autre forme de croyance. Nous en avons sélectionné onze.

Sébastien Dewaest

Sébastien Dewaest © Belga

Même si être catholique n'a, en soi, rien d'exceptionnel, le défenseur du KRC Genk revendique haut et fort sa foi. Fervent catholique, il arbore moult tatouages religieux, ne se départit jamais de sa Bible et prétend que la religion le pousse à se transcender. « Je suis très croyant. Je fais une prière et un signe de croix avant le match. La religion tient une grande place dans ma vie.»

Evander Sno

Evander Sno © Belga

Passé notamment par le Celtic de Glasgow, l'Ajax Amsterdam et le KVC Westerlo, le milieu de terrain néerlandais se targue d'être un chrétien convaincu. Victime d'un accident cardiaque à deux reprises en plein match, ce véritable ressuscité s'en remet désormais à Dieu et à son... défibrillateur interne pour veiller sur sa santé.

Franck Ribéry

Franck Ribéry © EPA

Marié depuis 2002 avec une Franco-Algérienne prénommée Wahiba, la star du Bayern Munich s'est convertie à l'Islam en février 2006, alors qu'il évoluait sous le maillot de l'Olympique de Marseille. Profondément attaché à sa religion, il explique sa foi en ces mots : « Je suis un musulman convaincu. Mon épouse est une musulmane d'Algérie, ainsi que toute ma famille. Beaucoup de gens m'appellent Franck, mais dans ma vie privée, on m'appelle Bilal.»

Mario Balotelli

Mario Balotelli © Belga

Aussi connu pour ses frasques et ses déboires extra-sportifs que pour ses qualités balle au pied, l'Italien figure en bonne place dans la hiérarchie des bad boys du foot. « Super Mario » semble toutefois sur le chemin de la rédemption. Il s'est en effet converti au Bouddhisme et prétend ne plus consommer la moindre goutte d'alcool. On demande à voir...

Johan Cruyff

Johan Cruyff © EPA

Lorsqu'il était encore de ce monde, qu'il a hélas quitté le 24 mars 2016, le « Hollandais Volant » se revendiquait profondément athée. Abonné aux aphorismes et aux punchlines, l'emblématique numéro 14 de l'Ajax Amsterdam et du Barça justifiait son athéisme en ces termes : « Je ne suis pas croyant. En Espagne, les 22 joueurs font un signe de croix avant d'entrer sur le terrain. Si cela marchait, toutes les rencontres se termineraient par un partage.»

Riccardo Montolivo

Riccardo Montolivo © Belga

À l'instar de Johan Cruyff, le milieu de terrain de l'AC Milan clame haut et fort son athéisme. Cela a de quoi surprendre dans un pays profondément catholique tel que l'Italie, mais Montolivo n'a jamais fait mystère de son irréligiosité, même publiquement. Ce qui ne l'empêche pas d'afficher un profond respect pour ceux qui croient, ni même de dialoguer avec le Pape en personne.

Mehmet Scholl

Mehmet Scholl © EPA

Bien que d'origine turque, l'ex-milieu offensif allemand du Bayern Munich et de la « Mannschaft » n'est pas musulman pour autant. Âgé aujourd'hui de 46 ans, Scholl ne se revendique officiellement d'aucune religion, même s'il admet volontiers être un fervent défenseur des principes et des valeurs bouddhistes.

Fabien Barthez

Fabien Barthez © EPA

Gardien iconique des « Bleus » et de Manchester United, le « Divin Chauve » était réputé pour sa concentration infaillible. Cette faculté, il la doit principalement à sa pratique du Bouddhisme zen, un courant basé sur la méditation qui apaise, clarifie l'esprit et crée une véritable libération de l'être en lui permettant de revenir paisiblement à sa nature profonde.

Mathieu Flamini

Mathieu Flamini © Belga

Bien qu'il ne s'agisse pas à proprement parler de croyance religieuse, l'ex-milieu de terrain d'Arsenal est profondément convaincu des bienfaits de la biochimie pour lutter contre les changements climatiques. Pendant plusieurs années, le Français a caché à ses proches avoir investi en 2008 des millions d'euros dans une entreprise de biochimie capable de produire en grande quantité de l'acide lévulinique, un biocarburant alternatif au pétrole.

Nizar Trabelsi

Nizar Trabelsi © Belga

Comme le prouve Nizar Trabelsi, le football mène à tout, même au djihadisme. Comme footballeur professionnel, le Tunisien a tour à tour défendu les couleurs de Fortuna Düsseldorf, SV Wuppertal et VfR Neuss. Déjà très impliqué comme joueur, il s'est véritablement radicalisé après avoir raccroché les crampons, devenant même un membre actif de l'organisation terroriste Al-Qaïda. Il a notamment été condamné en 2003 à dix années de prison pour avoir projeté un attentat contre la base militaire de Kleine-Brogel.

Hatem Trabelsi

Hatem Trabelsi © EPA

Sans aucun lien familial avec le précédent, Hatem Trabelsi, un ex-joueur de l'Ajax Amsterdam, est connu pour son appartenance à la mouvance salafiste et ses appels au retour de la charia. Précisons que le salafisme est une idéologie prônant un retour à l'Islam des origines, ultra conservateur et intolérant.

News

Plus de news

La meilleure offre de Sports est sur Proximus TV

Dossiers

Top