11 footballeurs ayant eu recours à LinkedIn pour trouver un club

Dans le football professionnel moderne, la plupart des joueurs ont recours au service d'un « agent » pour gérer leur carrière, s'occuper des transferts et négocier les contrats. Certains choisissent cependant de proposer leurs services de manière plus créative en utilisant les réseaux sociaux, notamment LinkedIn. Petit aperçu.

Cristian Zaccardo

Cristian Zaccardo © EPA


Comme défenseur, Cristian Zaccardo évolua notamment au VfL Wolfsburg, au Parma FC et à l'AC Milan. Il fit en outre partie de l'équipe d'Italie qui remporta la Coupe du Monde en 2006. Âgé aujourd'hui de trente-cinq ans, il a choisi LinkedIn pour tenter de dégoter un (ultime) contrat, après avoir rompu celui qui le liait au Vicenza Calcio, un club relégué en troisième division italienne. « Actuellement, je suis un joueur sans engagement, je suis en excellente condition et je pourrais jouer encore deux ans au plus haut niveau. Celui qui me choisira fera une affaire », assure l'international dans son annonce. À l'en croire, il aurait déjà reçu des milliers de réactions en provenance du monde entier.


Ismael Urzaiz

Ismael Urzaiz © EPA


Après une carrière au plus haut niveau dans son pays d'origine (Real Madrid, Espanyol de Barcelone et Athletic Bilbao), l'attaquant espagnol choisit de rejoindre l'Ajax Amsterdam en 2007. Après une année de galère dans la cité ajacide, il se mit à la recherche d'un autre club par le biais de LinkedIn. Face à l'échec de sa démarche, Urzaiz décida de raccrocher les crampons à l'âge de trente-six ans.


Nathan Tyson

Nathan Tyson © EPA


Âgé aujourd'hui de trente-cinq ans, Nathan Tyson évolua par le passé dans des clubs aussi renommés que Reading, Swansea, Nottingham Forest et Blackpool. L'an dernier, l'attaquant se retrouva sans emploi après avoir quitté le modeste club de Doncaster Rovers. Suite à une annonce qu'il avait placée sur LinkedIn, il fut recruté par le club écossais de Kilmarnock. La collaboration avec ce dernier ayant pris fin en avril 2017, il a rejoint depuis le Wycombe Wanderers FC, un club dont il a défendu les couleurs à diverses reprises par le passé.


Jip Bartels

Jip Bartels © Het Amsterdamsche voetbal


Considéré comme très prometteur lorsqu'il évoluait dans les équipes de jeunes de l'Ajax Amsterdam, Bartels ne parvint jamais à véritablement faire décoller sa carrière. En cause : une triple rupture des ligaments croisés. Titulaire la saison dernière au VV TEC, l'attaquant néerlandais avait soif d'aventures exotiques. L'annonce postée sur son profil LinkedIn interpella les dirigeants du club australien d'Avondale United où il évolue désormais.


Antoine Rey

Antoine Rey © Swiss Football League


Antoine Rey défendit sept années durant les couleurs du FC Lugano, dont il fut un capitaine exemplaire. Les dirigeants du club tessinois ayant décidé de ne pas prolonger son contrat, le milieu de terrain se retrouva du jour au lendemain sans employeur. Désireux de poursuivre sa carrière à l'étranger, Rey posta une annonce sur LinkedIn, mais sans succès. Il a retrouvé depuis un poste au FC Chiasso, un club évoluant en « Challenge League », la deuxième division du championnat suisse.


Demy de Zeeuw

Demy de Zeeuw © Belga


Malgré vingt-sept sélections en équipe nationale des Pays-Bas et une place de demi-finaliste lors de la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud, le milieu de terrain néerlandais connut une fin de carrière prématurée. Prêté en 2013 par le Spartak Moscou pour dix-huit mois au Sporting d'Anderlecht, le Néerlandais ne réintégra pas le club russe et se retrouva sans emploi. Début 2015, il atterrit via LinkedIn au NAC Breda, mais l'aventure ne fit pas long feu. Demy de Zeeuw annonça la fin de sa carrière en octobre 2016, à l'âge de trente-trois ans.


Jamel Farrell

Jamel Farrell © Fieldoo


Privé de club il y a quelques années, le milieu de terrain de Trinité-et-Tobago ne put se résigner à tirer un trait sur sa carrière de footballeur professionnel. Féru de réseaux sociaux, il fit appel à la magie de LinkedIn pour trouver un nouveau club. Bien lui en prit puisque, grâce à son annonce, il défend depuis 2015 les couleurs du club finlandais du Sporting Kristina, lequel évolue en quatrième division.


David Azin

David Azin © Record/Eldense


Le milieu de terrain d'origine arménienne intégra les équipes de jeunes du FC Cologne entre 2005 et 2009. Passé pro, il n'avait manifestement pas le niveau pour jouer en équipe première. Débuta alors une longue pérégrination qui le vit transiter par l'Arménie, la Suède, la Finlande et Madère, avant de revenir à son point de départ, l'Allemagne. Sans emploi depuis 2016, il posta une annonce sur LinkedIn et fut recruté par le club espagnol de CD Eldense début 2017. La joie de l'Arménien ne fut cependant que de courte durée. Quelques mois plus tard, il faisait à nouveau part de sa disponibilité sur son profil LinkedIn.


Cristian Hidalgo

Cristian Hidalgo © EPA


Formé à Barcelone, Cristian Hidalgo n'était manifestement pas taillé du bois dont on fait les champions. Passé par les clubs espagnols de Deportivo La Coruña, Hércules et Elche, il a ensuite végété dans différents pays, parmi lesquels l'Inde, le Maroc et la Roumanie. Actuellement, il cherche un nouveau club via LinkedIn.


Álvaro Brachi

Álvaro Brachi © Belga


Ancien joueur de l'équipe B de l'Espanyol Barcelone, l'arrière latéral se retrouva sans employeur à l'automne 2015, après qu'il eut quitté le club hongrois de Videoton. À la recherche d'un latéral droit lors du mercato d'hiver 2016, le club slovène NK Domžale posta l'annonce suivante sur LinkedIn : «?Cherche un arrière droit, passeport UE nécessaire. De préférence très offensif pour un système en 3-4-3.» Parmi cent cinquante réponses, le poste échut à l'Espagnol. Hélas, un an et demi plus tard, il est à nouveau à la recherche d'un club.


Ashley Timms

Ashley Timms © elwriteback.wordpress.com


Sur son profil LinkedIn, il se présente comme l'ex-gardien de but de Manchester City, Fulham, Norwich, Bolton et Leeds. Une litanie impressionnante ! Cependant, Timms ne parvint jamais à s'imposer dans un grand club et dut se contenter d'évoluer dans des équipes de seconde zone. Alors qu'il défendait la cage de Manchester City, il se rendit en outre coupable d'un chantage à la sextape à l'encontre d'un de ses coéquipiers, ce qui ne l'aida guère pour la suite de sa carrière. À la recherche d'un club, il se décrit sur LinkedIn comme « le meilleur gardien de but anglais non professionnel.»


News

Plus de news

La meilleure offre de Sports est sur Proximus TV

Dossiers

Plus de dossiers
Top