Ces footballeurs souffrant d'un handicap

Pour un footballeur de haut niveau, le handicap ne constitue pas forcément un obstacle. Voici dix joueurs qui, malgré leur infirmité, sont allés au bout de leur rêve.

Cosmin Lambru

Cosmin Lambru © FC Petrolul

Le 24 octobre dernier, l'attaquant de 18 ans faisait ses débuts professionnels avec le FC Petrolul Ploiesti, une équipe évoluant en D3 roumaine. Lambru est entré au jeu pour disputer les neuf dernières minutes du match de coupe contre Mioveni. Jusque-là, rien d'anormal. Sauf que, en pénétrant sur la pelouse, le jeune joueur était muni d'une... prothèse de la main. Renversé par un camion à l'âge de 8 ans, le Roumain avait dû être amputé de la main gauche. Malgré ce handicap, il ne renonça jamais à son rêve : devenir joueur professionnel.

Manuel dos Santos

Manuel dos Santos © netvasco

Surnommé « Garrincha » (petit oiseau) par sa sœur Rosa, Manuel dos Santos fut, avec Pelé, l'une des figures emblématiques du grand Brésil des années 1950-60. « Un enfant maigrichon aux jambes arquées, avec une colonne en zigzag », voilà comment on le décrivait petit. Né dans une ville pauvre de l'État de Rio avec une jambe plus courte que l'autre de six bons centimètres, rien ne le prédestinait à évoluer au plus haut niveau. À force de volonté et de persévérance, « Garrincha » surmonta son handicap jusqu'à devenir le plus grand dribbleur de tous les temps.

Edgar Davids

Edgar Davids © Belga

Si vous pensiez que le médian néerlandais portait d'étranges lunettes dans le but de se donner un look futuriste, vous avez tout faux. Opéré en 1999 d'un glaucome, le « Pittbull » se trouva dans l'obligation de porter des lunettes protectrices, ce qui ne l'empêcha pas d'évoluer dans les clubs les plus prestigieux d'Europe.

Maarten Stekelenburg

Maarten Stekelenburg © Belga

Le gardien néerlandais qui défend les buts d'Everton depuis 2016 serait sourd d'une oreille. Telle est du moins la rumeur lancée par un commentateur spécialisé, mais à propos de laquelle le géant batave refuse de s'exprimer. Quoi qu'il en soit, vu son efficacité entre les perches, Maarten peut continuer à dormir... sur ses deux oreilles.

Tim Howard

Tim Howard © Belga

Même si, comme le confie son coéquipier Kevin Mirallas, « il le gère très bien », le gardien de but américain souffre depuis l'âge de six ans du syndrome Gilles de la Tourette. Grimaces, gestes incontrôlés, bruits bizarres, grossièretés... ce syndrome est une maladie neurologique caractérisée par des tics moteurs et vocaux.

Lionel Messi

Lionel Messi

Si sa petite taille et sa pugnacité sont aujourd'hui ses meilleurs atouts, tel n'a pas toujours été le cas. À l'âge de 11 ans, Leo Messi mesurait à peine plus d'un mètre. Un joueur de foot, aussi doué soit-il, peut difficilement atteindre le haut niveau avec un tel gabarit. Les médecins conseillèrent aux parents de la « Pulga » un traitement à base d'hormones de croissance. Malheureusement, la famille du prodige argentin n'avait pas les moyens de payer ces soins coûteux. Conscient du talent de son fils, Jorge Messi décida de quitter l'Argentine pour s'installer à Barcelone. À 13 ans, Messi fit un essai dans le centre de formation du Barça. Le responsable des jeunes, Carles Rexach, accepta immédiatement de prendre en charge le suivi médical de Leo, en échange de sa signature. La suite, on la connaît...

Benji Commers

Benji Commers © ZVC Pibo

L'ex-footballeur de Saint-Trond est venu au monde avec le bras gauche s'arrêtant à hauteur du coude. Cet handicap n'empêcha cependant pas le jeune Trudonnaire de pratiquer le foot au plus haut niveau. Selon ses propres dires, son seul problème était de ne pas pouvoir effectuer les remises en jeu à la main. Après avoir mis un terme à sa carrière, il se lança dans le foot en salle sous les couleurs du ZVC Pibo. Non sans un certain succès d'ailleurs, puisqu'il fut consacré meilleur buteur.

Dean Shiels

Dean Shiels © Ibox noise

À l'âge de 8 ans, Dean Shiels perdit l'œil droit suite à un accident domestique. Formé à Arsenal sans jamais être titularisé en équipe première, le Nord-Irlandais rejoignit le club écossais d'Hibernian en 2004. Deux ans plus tard, souffrant de maux de tête liés à son handicap, il subit une opération consistant à enlever l'œil non voyant. Selon le président du club, l'adaptation de Shiels fut à ce point parfaite que son infirmité finit par passer complètement inaperçue.

Pär Zetterberg

Pär Zetterberg © Belga

Bien que le diabète soit une maladie invalidante, il n'est pas considéré comme un handicap. Cela n'empêcha pas Aad de Mos, l'entraîneur du Sporting d'Anderlecht de 1989 à 1992, de déclarer le milieu de terrain Pär Zetterberg inapte à la pratique du foot de haut niveau. D'un avis résolument opposé, Johan Boskamp lui donna sa chance la saison suivante en l'intégrant dans le onze de base des Mauves. Bien lui en prit puisque cette même année (1993), le Suédois prit une revanche sur le sort en remportant le Ballon d'Or.

Martin Hofbauer

Martin Hofbauer

Nous terminons cette sélection par un cas totalement inédit. Amputé de la jambe droite suite à un cancer à l'âge de 19 ans, l'Autrichien Martin Hofbauer a été autorisé par la FIFA à jouer avec une prothèse en mai 2013. Le joueur du club amateur de l'UFC Miesenbach devenait ainsi le premier footballeur de l'histoire à pouvoir jouer des matchs officiels avec une prothèse. À peine deux ans plus tard, les médecins diagnostiquaient hélas des métastases pulmonaires.

News

Plus de news

La meilleure offre de Sports est sur Proximus TV

Dossiers

Plus de dossiers
Top