Les plus gros transferts de l'histoire du mercato hivernal

Généralement moins animée que le mercato estival, la période de transferts hivernale, qui se termine traditionnellement le 31 janvier, est principalement utilisée comme marché d'appoint ou d'ajustement. Il n'empêche que le mercato d'hiver est fréquemment le théâtre de « coups » spectaculaires dont certains débouchent sur de grandes réussites. D'autres, en revanche, se soldent par un flop retentissant. Voici onze exemples illustrant notre propos.

Fernando Torres

Fernando Torres © EPA

58,5 millions d'euros : tel est le montant déboursé, en janvier 2001, par Chelsea pour s'adjuger les services du buteur de Liverpool. Avec à peine 45 buts marqués en 172 apparitions sous le maillot des « Blues », Torres ne parvint jamais à confirmer les espoirs placés en lui par les dirigeants de Stamford Bridge. Relégué au rang de figurant, « El Niño » fut finalement prêté pour deux ans à l'AC Milan lors de l'intersaison 2014. Peu titularisé chez les « Rossoneri », il se révéla tout aussi décevant en terre lombarde qu'à Londres.

Andy Carroll

Andy Carroll © EPA

Les 58,5 millions d'euros engrangés par Liverpool en janvier 2011 suite au transfert de Fernando Torres furent rapidement dépensés. Afin de pourvoir au remplacement de leur buteur fétiche, les « Reds » firent l'acquisition de deux joueurs de niveau mondial. Le transfert le plus spectaculaire en termes d'aura et d'argent fut celui d'Andy Carroll, arrivé de Newcastle pour la coquette somme de 41 millions d'euros. Hélas, ce transfert se révéla un véritable flop, Andy ne parvenant à inscrire que onze buts en 58 rencontres. De guerre lasse, il fut cédé à West Ham en août 2012 pour 20 millions d'euros, soit la moitié de son prix d'achat initial.

Luis Suárez

Luis Suárez © EPA

En revanche, bien que moins onéreux, le second transfert fut un véritable coup de maître. Arrivé de l'Ajax Amsterdam en échange de 26,5 millions d'euros, Luis Suárez se révéla d'emblée un buteur hors norme, faisant trembler les filets adverses à 82 reprises en 133 confrontations. En juillet 2014, l'Uruguayen rejoignait le FC Barcelone. Montant du transfert : 81 millions d'euros !

Antonio Cassano

Antonio Cassano © EPA

Promis au plus bel avenir dès l'âge de 17 ans, Antonio Cassano s'est fréquemment distingué par ses frasques et ses pétages de plomb. Lorsqu'il débarqua au Real Madrid en janvier 2006, l'enfant terrible du foot italien était précédé d'une réputation sulfureuse à laquelle il ne manqua pas de faire honneur sous la vareuse « Merengue ». En conflit permanent avec son entraîneur Fabio Capello, Cassano plia bagage en août 2007 avec, pour tout bilan, 4 buts inscrits et 3 passes décisives en 29 rencontres.

Marko Marin

Marko Marin © BELGA

Acheté à l'été 2012 par Chelsea au Werder Brême pour 8 millions d'euros, le « Messi allemand » ne parvint jamais à concrétiser les espoirs placés en lui. En négociant avec Chelsea, en janvier 2015, un prêt avec option d'achat, les dirigeants du Sporting d'Anderlecht entendaient frapper un grand coup. Dès son arrivée au Parc Astrid, Marko fut victime de problèmes physiques et ne disputa que huit rencontres sans marquer le moindre but.

Marcelo

Marcelo © EPA

D'aucuns considèrent le Brésilien comme le meilleur arrière latéral gauche au monde. Transféré de Fluminense en janvier 2007 pour la somme de 6,5 millions d'euros, Marcelo Vieira da Silva Júnior fait depuis partie du noyau pur et dur des « Merengue ». Détail piquant : six mois auparavant, la direction du Sporting d'Anderlecht eut l'opportunité d'acheter Marcelo mais refusa de payer 700 000 euros pour un joueur de dix-huit ans !

Gabriel Jesus

Gabriel Jesus © Manchester City

Courant 2016, les dirigeants de Manchester City annonçaient avoir recruté, pour 32 millions d'euros, un jeune Brésilien de 19 ans répondant au nom de Gabriel Jesus. Arrivé dans la cité mancunienne en janvier 2017 en provenance de Palmeiras, la nouvelle pépite justifia d'emblée le montant de son transfert. En 38 rencontres, il scora en effet à 17 reprises et distilla 9 passes décisives.

Philippe Coutinho

Philippe Coutinho © Barcelona

Le FC Barcelone avait des vues sur le Brésilien dès l'été dernier, sans toutefois parvenir à un accord avec Liverpool. C'est désormais chose faite. Pour attirer Coutinho en leur sein, les Catalans ont dépensé quelque 160 millions d'euros, ce qui en fait le deuxième joueur le plus cher au monde derrière Neymar, transféré au PSG pour 222 millions d'euros. À noter qu'il sera détrôné dès l'été prochain par Kylian Mbappé. Ce dernier est actuellement prêté au PSG par Monaco, mais l'option d'achat de 180 millions d'euros deviendra effective le 1er juillet 2018. Arrivé blessé à Barcelone, Coutinho a fait ses premiers pas sous le maillot « Blaugrana » en Coupe du Roi le 25 janvier dernier.

Kevin De Bruyne

Kevin De Bruyne © Belga

Contrairement à José Mourinho, Pep Guardiola ne manque pas une occasion de vanter les mérites de notre compatriote. Mis sur une voie de garage par « Special One » lorsqu'il évoluait à Chelsea, Kevin fut transféré à Wolfsburg en janvier 2014 pour 22 millions d'euros. À peine un an et demi plus tard, Man City mettait 74 millions d'euros sur table pour s'assurer les services de notre Diable Rouge. No comment !

Kieran Trippier

Kieran Trippier © Belga

Actuel titulaire indiscutable de Tottenham et de la sélection anglaise, l'arrière latéral droit revient de loin. Formé à Manchester City, Trippier ne dépassa jamais le stade de l'équipe réserve. Prêté à Burnley, il fut engagé définitivement par les « Clarets » en janvier 2012. Son ascension fulgurante lui permit d'être repéré par les dirigeants des « Spurs », dont il défend désormais les couleurs.

Julian Draxler

Julian Draxler © Belga

Le successeur de Kevin De Bruyne à Wolfsburg. Formé à Schalke 04, où il évolua de 2011 à 2015, Julian Draxler s'engagea le 31 août 2015 avec le VfL Wolfsburg, moyennant 36 millions d'euros. Suite au transfert, pour 42 millions d'euros, de l'attaquant allemand de Wolfsburg au PSG durant le mercato hivernal 2017, son club formateur (Schalke 04) toucha la coquette somme de 7 millions d'euros. Il s'agissait d'un bonus négocié par l'ancien directeur sportif de Schalke, Horst Heldt, au moment de la vente de son joueur à Wolfsburg en 2015.

News

Plus de news

La meilleure offre de Sports est sur Proximus TV

Dossiers

Top