Le Real gagnant sur toute la ligne avec le C4 de Lopetegui! © photo news

Le Real de Madrid a débauché Julen Lopetegui, le sélectionneur de l'équipe d'Espagne, sans en informer au préalable la Fédération espagnole de Football. La FEF n'a pas du tout apprécié et a aussitôt viré son coach. Ce qui fait les affaires du club ... madrilène!






Suivez l'actu sur la Coupe du Monde et les Diables Rouges

Il y a quinze jours, la FEF et Julen Lopetegui avaient prolongé de deux ans le contrat de leur collaboration. Mais depuis lors, malgré l'échéance de la Coupe du Monde toute proche, le sélectionneur de la Roja s'est laissé séduire par le Real de Madrid qui lui a proposé de succéder à Zinedine Zidane après le Mondial.

La FEF, furibarde de n'avoir pas été informée au préalable des négociations et d'avoir appris la signature de son coach via les réseaux sociaux, a immédiatement décidé de le virer. Si pour Lopetegui le C4 a été ressenti comme un sacré coup de massue sur la cafetière, pour son nouvel employeur, la décision de la Fédération tient de l'aubaine.

Non seulement, le coach basque peut débuter son boulot à Madrid dès aujourd'hui (mercato, programmation des entraînements, stages, etc.), mais en plus, puisqu'il a été licencié, le Real ne doit plus verser le montant de la clause de départ (2 millions d'euros) inscrit dans le contrat qui liait l'ex-gardien du Barça à la FEF.

Bien joué Florentino Perez?

(Dupk/Picture : Photo News)